SOYEZ ECO-LOGIQUES

 

Jardin

  • N'utilisez pas de traitements totaux qui associent insecticides et fongicides. Ils ne répondent à aucun diagnostic précis, tuent tout sur leur passage et favorisent sournoisement la résistance de nombreux nuisibles.
     
  • Utilisez les pesticides et herbicides biologiques, mais toujours avec parcimonie et précautions.
  • Si vous devez traiter votre jardin (engrais, insecticides, fongicides…), pensez à rincer votre pulvérisateur ou arrosoir et épandez ces résidus sur la zone traitée.
        
  • Pensez à déposer vos pesticides périmés dans la déchetterie apte à recevoir ces déchets ménagers spéciaux et dangereux.
  • Pour lutter naturellement contre les mauvaises herbes : binez régulièrement votre terrain, arrachez ces indésirables à la main avant qu'elles ne grainent.
  • Pour éviter la prolifération des mauvaises herbes, augmentez la hauteur de coupe de votre tondeuse.
  • Pour lutter naturellement contre les champignons et parasites mettez tout simplement un filet anti-insectes sur vos fruits et légumes ; faites une visite régulière de votre jardin pour enlever à la main les premiers ravageurs (cocons et œufs de chenilles, pucerons …).

  

    En promenade, en pique-nique, dans les squares

  • Si vous pratiquez le VTT, n'empruntez pas de chemins inférieurs à 2,5 m de large ; d'autres sentiers seraient très vite agrandis.
  • Lors de vos balades en VTT, contrôlez votre vitesse pour ne pas effrayer les promeneurs ou les animaux que vous rencontrerez.
  • Laissez la nature en l'état : pas d'essai artistique sur l'écorce des arbres, pas de bouquets de fleurs sauvages. Laissez la nature telle que vous l'admirez.
  • Restez sur les chemins balisés pour ne rien abîmer et ne pas déranger les animaux.
  • Veuillez toujours emporter vos détritus lors de vos balades en nature. Certains, comme le verre, peuvent être à l'origine de feux de forêts. D'autres, comme les piles au mercure, les huiles de moteurs, polluent durablement les eaux et les sols. Tous dégradent l'environnement.
  • Attention aux incendies : une cigarette jetée par la portière d'une voiture est tout aussi dangereuse qu'un réchaud à gaz ou un barbecue.
  • Un mégot a une durée de vie moyenne de 6 mois. Si vous êtes fumeur, pensez-y et investissez dans un cendrier de poche.
  • Ne gravez pas l'écorce des arbres : des parasites peuvent y pénétrer.
  • Ne laissez pas votre chien s'oublier au pied d'un arbre : l'urine brûle les racines des jeunes plants.

 

      En mer

  • Avant de partir en mer ou à votre arrivée au port, repérez les emplacements appropriés pour vous débarrasser de vos déchets et produits toxiques.
  • Respectez les tailles minimales de capture pour les poissons, les crustacés et les coquillages. Attention : certaines espèces sont protégées par la loi et soumises à des restrictions comme les oursins, dont la collecte est strictement interdite du 1er mai au 31 août (période de reproduction).
  • Jetez votre ancre le plus souvent possible sur des bancs de sable, afin de protéger les fonds plus fragiles, comme les herbiers de posidonies en Méditerranée.

   Déchets Consommation 

  • Poubelle portative : pensez à prendre un sac plastique avant de partir en balade. Vous pourrez y conserver vos déchets en attendant de trouver une poubelle. Patience, il y en a une pas loin…
  • Les crottes de chiens sur les trottoirs sont désagréables et dangereuses. Apprenez les bonnes manières à votre compagnon : les espaces chiens et les caniveaux sont prévus pour lui. En cas d'accident, munissez-vous d'un petit sachet en papier que vous pourrez jeter dans une poubelle ou conserver pour du compost.
  • Faites la chasse aux emballages superflus lors de vos achats, c'est autant de déchets en moins.
  • Privilégiez les matières recyclables lors de vos achats : le verre, l'aluminium et certains plastiques peuvent être recyclés un nombre incalculable de fois avant d'être totalement inutilisables.
  • Les paniers et autres cabas à provision sont à la mode : pensez à l'emporter pour faire vos courses, vous n'aurez plus besoin des sacs plastiques à durée de vie limitée proposés par les magasins.
  • N'abusez pas du papier essuie-tout alors qu'un coup d'éponge ou de torchon suffit la plupart du temps.

  Recyclage

  • Dans votre ville ou votre village, des conteneurs spéciaux ont été installés : verre, plastique, textiles, journaux… sont ainsi collectés pour être valorisés. Pensez à les alimenter.
  • Votre grenier est encombré d'appareils ménagers hors d'usage ? d'objets ou de vêtements dont vous ne savez que faire ? Contactez les associations de récupération proches de chez vous, elles leur donneront une seconde vie.
  • Votre pharmacien participe à l'opération Cyclamed ? Rapportez-lui vos médicaments, non utilisés, périmés ou en cours de validité, et les emballages de médicaments. Après un tri, les médicaments utilisables sont remis à des associations humanitaires, le reste est valorisé à des fins énergétiques.
  • Votre municipalité va prochainement mettre en place la collecte sélective des déchets, à moins qu'elle ne l'ait déjà fait. Veillez à bien respecter les consignes fournies avec les différents bacs poubelles et vous participerez à la qualité du tri sélectif.
  • Évitez de brûler vos déchets de jardin. Placez-les dans un bac avec vos restes de repas et autres déchets organiques, arrosez et recouvrez de terre. Vous obtiendrez ainsi, au bout de six mois, un excellent engrais naturel.
  • A l'école, au bureau, chacun consomme beaucoup de papier. Vous pouvez conserver une partie des feuilles utilisées au recto comme papier brouillon, et collecter le surplus pour le déposer dans une déchetterie agréée. Quand ces bonnes habitudes seront prises, attaquez-vous au reste : piles usagées, cartouches d'encre des imprimantes et des photocopieurs, cannettes en aluminium…

   Déchets dangereux 

  • Les piles usagées sont très toxiques pour notre environnement qui subit durant de longues années les conséquences de cette pollution. Déposez-les chez votre commerçant qui, depuis janvier 2001, a l'obligation de les récupérer, ou dans l'un des conteneurs publiques installés par votre municipalité.
  • Optez pour les piles vertes, sans mercure et sans cadmium, ou mieux, pour les accumulateurs qui peuvent être rechargés plusieurs centaines de fois avant de rendre l'âme.
  • Les acides de batteries, jetés n'importe où (égouts, éviers…) se déversent dans les rivières et provoquent des pollutions durables au plomb. Depuis le 1er juillet 1998, les vielles batteries doivent obligatoirement être déposées dans un centre agréé.

    

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site