Pourquoi les orties piquent-elles?

Une belle journée de randonnée gâchée par une chute dans les orties : c'est le souvenir piquant que vous gardez peut-être de ces plantes. Mais savez-vous ce qui les rends si urticantes ?Ortie

Le simple fait d'effleurer cette plante vous provoque une sensation de brûlure, de picotements voire des irritations et des ampoules. C'est normal car l'ortie est une plante urticante. Pourquoi est-elle parfois auusi douloureuse qu'une piqûre d'insecte, quelle substance renferme-t-elle ?

Les orties sont des plantes très courantes que l'on qualifie trop souvent à tort de mauvaises herbes. A tort, car ces plantes peuvent être tissées, utilisées comme engrais ou comme aliments. Riches en protéines et en minéraux (surtout fer et zinc), elle peuvent aussi être consommées sous forme de boissons, de tisanes, potages ou encore cuisinées comme les épinards.

Mais avant de les préparer il faut les cueillir, et alors attention.

Des plantes piquantes et acides

Leurs tiges et feuilles sont toutes recouvertes de poils, ce qui ne les rends pas plus douces au toucher, bien au contraire. Précisons qu'elles ne piquent pas lorsqu'elles sont sèches. Ces cils ont un bulbe qui contient de l'acide formique, de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine qui irritent la peau et causent les sensations de brûlure.

De plus les poils se terminent par une sorte de pic de silice qui leur permettent de pénétrer légèrement la peau et donc d'y diffuser les substances urticantes.

L'acide formique, le principal responsable, est un acide faible qui est aussi présent dans le dard et les piqûres de certains insectes, notamment les abeilles et les fourmis. Son nom lui vient d'ailleurs de là car il a pour la première fois été découvert après la distillation d'un corps de fourmi.

Pour certaines d'entre elles c'est en effet un excellent moyen de défense. La plupart des fourmis attaquent et se défendent en mordant, d'autres projettent de l'acide formique qui va endommager une partie de l'organisme de leur adversaire. Toutes les plantes appartenant à la famille des urticacées, comme l'ortie, en sécrètent.

L'histamine provoque des sécrétions d'acide chlorhydrique par notre organisme. De manière générale, c'est un facteur important de l'apparition d'allergie, d'urticaire et d'inflammations. Les orties brûlent avec la même substance que celle projetée par les fourmis pour se défendre

Des plantes utiles

Il existe de nombreux remèdes de grand-mère pour calmer ces brûlures : le vinaigre, se passer la main dans les cheveux plusieurs fois avant la cueillette etc... Mais difficile d'imaginer les manger. En réalité, seule la partie supérieure de la feuille est recouverte de poils urticants, il est donc possible de les cueillir et de les manger en les tenant par le dessous. De plus le meilleur moyen de neutraliser l'acide formique et d'utiliser du bicarbonate de soude.

Mais malheureusement, les orties ont une image très négative alors qu'elles sont très utiles, notamment en médecine. Elles ont des propriétés anti-inflammatoires, anti-hémoragiques, et sont efficaces pour soigner les problèmes de peau, les rhumatismes etc. Elles sont aussi de véritables foyer de faune utile en attirant punaises, papillons et une multitude d'insectes.

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×